Loading

Comme chaque année, la première manche de l’Open de Madrid ouvre le bal de la saison 2012. Que d’excitation ! Je ne vous cache pas que c’est un peu le branle-bas de combat pour l’ équipe Rotor. Les nouvelles tenues à revêtir, le matériel à mettre au point, les sponsors à mettre en avant…

En fait, j’ai horreur de cette course. J’ai l’impression de couper ma préparation hivernale et d’autant plus, cette course n’a rien à envier. Un circuit rapide, sans difficulté technique, soit un “vrai tapis roulant”, avec des moyennes au delà de 20km/h. Toutefois j’ai besoin de cela pour m’étalonner car j’ai du mal à dire si je suis en avance ou en retard.

Cette année les signes sont plutôt mauvais car je ne pensais pas que les écarts allaient être aussi important avec la vainqueur, à plus de 4min. Alors que les années précédentes, je maintenais mon rang en limitant la catastrophe.

La saison est encore longue et, je reste optimiste et confiante pour la suite en espérant retrouver ma condition assez rapidement.

Top